Fête de la grenouye

Fête de la Grenouye

Après-midi farniente, jeux en pagaille et ambiance décontractée, cette année notre vide grenier devient : la fête de la GrenouYe. C'est le 2 et 3 juillet, sur le terrain communal, derrière la salle des fêtes de Villereau.

La philosophie GrenouYe

Imaginez le tableau : les enfants cavalent sur les jeux gonflables. Les Bottes et chapeaux s’alignent et tourbillonnent dans la démonstration de danse country. Chacun démontre ses compétences au tir à la corde, au lancé de bûche et autres jeux folkloriques, mais attention aux flammes qui jaillissent du bout des lèvres du cracheur de feu. Mettez entre parenthèses votre vie tumultueuse et profitez d’un instant détente sur l’herbe verte. Rencontrez vos amis et défiez-les sur un de nos jeux, tapez la discute, laissez le temps filer. C'est comme ça quand la GrenouYe se met à faire de la philo.

Au programme

Le programme évolue régulièrement au fils de nos idées et suivant les coup de mains qui se présentent. N'hésitez pas à revenir consulter.

Le samedi 2 juillet à partir de 17h : des jeux gratuits !

Remarque : les enfants restent sous la responsabilité de leur accompagnateur :-)

Soirée du samedi à partir de 19h30

Remarque : Les plats sont disponible sans réservation. En revanche nous vous demandons de nous envoyer un petit message pour réserver une place assise à une table.

Le dimanche 3 juillet dès l’aube

Le vide grenier

Vous avez déniché quelques bibelots d’une époque révolue, dans la vieille malle au fond du grenier, derrière le 3e carton à gauche ? Vous n'utilisez plus ces quelques objets en trop bon état pour être jetés ? Ou vous souhaitez simplement gagner quelques confortables mètres carrés dans le salon ? Venez faire des affaires sur notre vide grenier.

Le tarif de 2€ le mètre reste imbattable pour les particuliers. Vous pouvez vous inscrire jusqu'au 20 juin en nous renvoyant le formulaire ci-dessous. Sinon vous pouvez simplement appuyer ici.

J'allais oublier :

Si vous avez des idées et que vous souhaitez nous donner un coup de pouce pour l’organisation ou l’installation de cette journée, envoyez-nous un petit message ;-)

Au fait, oui, le Y de GrenouYe, c’est volontaire, mais peu importe ;-)

Publié le lundi 16 mai 2022 dans la catégorie Fêtes

par Charly

Revenir à la liste des articles

Quelques articles Au hasard

Savez vous ce qui vous attends pour Halloween ? illustration
Publié le mercredi 20 octobre 2021

Savez vous ce qui vous attends pour Halloween ?

Halloween est de retour et pour fêter l'arrivée des monstres, le comité des fêtes à préparé quelques spécialités.

Des 16 heures, retrouvez-nous à la salle des fêtes de Villereau pour tenter d'intégrer le grand ordre des sorciers de Villereau. La mégère de service vérifiera les inscriptions. Elle n'est pas très engageante, mais apprécie la venue des enfants de Villereau et du RPI St Lyé-Villereau. Nous apprendrons alors aux enfants comment fabriquer le gri-gri que, comme chacun sait, tout sorcier devrait avoir sur lui.

Nous confierons un grimoire aux enfants de 9 et 8 ans avec toutes les instructions pour empêcher les fantômes loufoques de venir sur Villereau. À l'intérieur, des messages codés, des formules magiques leur permettront de contrer les créatures translucides. Mais un grimoire ne fait pas tout ! Il leur faudra interroger sorcières et vampires pour découvrir les secrets de la magie, mais surtout, il leur faudra se servir de leur tête !

À partir de 18 heures, une fois que tout le monde sera correctement équipé, une chasse aux bonbons pourra débuter dans le village. Nous avons préparé un parcours fléché. Mais ne vous étonnez pas si en cours de route vous trouvez une pierre tombale, le nid des fées, le champ de bonbons ou d'autres choses qui n'arrivent que le jour d'Halloween.

Diaboliquement vôtre.

Remarques concernant les mesures sanitaires en vigueur :

Chaque créature ayant ses spécificités, il n'est pas toujours facile pour les monstres de savoir quelles sont les règles applicables. Nous vous proposons un petit récapitulatif :

  • Les fantômes sont dispensés de masques.
  • Les squelettes ne sont pas soumis au masque dès lors qu'ils portent leur tête dans le creux du coude.
  • Les certificats de guérison des morts-vivants ne seront pas pris en compte.
  • Les momies dont les bandelettes recouvrent le nez ne sont pas soumise au masque.
  • Les sorcières ne sont pas soumises au pass lorsqu'elles sont en vol, sur leur balai.

Pour les simples mortels ou pour toute créature qui ne respecterait pas les critères ci-dessus, le pass sanitaire est requis au-delà de 12 ans et 2 mois.

Marche de pa-Pâques. illustration
Publié le mercredi 19 mai 2021

Marche de pa-Pâques.

Une marche de Pâques reportée n'est certainement pas une marche de Pâques, c'est une marche de pas...Pâques.

Plusieurs d'entre vous sont venus nous retrouver sur les parcours de 4 ou 8km pour découvrir la nature des environs de Villereau. Des minis parcours idéaux pour une bouffée d'oxygène avec les plus petits.

Entre rayons de soleil et gouttes de pluie, entre le chant des oiseaux et un café chaud, les plus curieux ont pu découvrir quelques indices sur les insectes, les oiseaux et les cultures locales. Une marche pleine d'oxygène pour le corps et l'esprit !

Loterie du vide-grenier 2021 illustration
Publié le samedi 12 juin 2021

Loterie du vide-grenier 2021

Pour ce vide grenier, nous renouvelons notre loterie par enveloppe : Vous piochez une enveloppe et découvrez immédiatement si elle contient un lot. Simple et rapide.

Avec cette édition, nous avons reçu le soutien de nombreux commerçants des environs qui ont mis en jeu des lots bien sympathiques. Si je vous dis, par exemple :

  • Un massage californien de 30 minutes offert par zen & BL
  • Un soin du visage de 1h pour homme ou femme par Angana
  • Des repas au restaurant Pause & Vous
  • Une généreuse composition florale de Graine de Pollen
  • 3 lots d'une bouteille de vin (Irancy, Bourgueil ou Costières de Nîmes) par Dégust & moi
  • Un jambon

Mais bien sûr ce n'est pas tout, vous pourrez aussi découvrir des produits gourmands locaux offerts par la huilerie Laluque, le moulin de St Lyé et sa meule de pierre ou le petit marché de St lyé. Huile Laluque dans un verre, Farine sur meule de pierre, Boutique du petit marché

Si vous êtes plutôt branché sortie, la patinoire d'Orléans a offert de nombreux frissons sur la glace et le musée des transports de Pithiviers a inséré dans les enveloppes quelques places pour une balade en train dans une ambiance année 40. Vous pourrez aussi partir sur la Route de la rose, à la découverte du Chateau de Chamerolles grâce à la générosité du Conseil Départemental du Loiret.

Le train de Pithiviers

Et pour le mystère, je garde pour moi les lots offerts par l'institut de beauté Angana, la Pharmacie Menu, Intermarché Artenay, Carrefour Express sur la place de Neuville aux bois ou Polytech Agencement. Beaucoup d'entreprise ont joué le jeux !

Pour ceux d'entre vous qui aiment les mathématiques, c'est 1€50 l'enveloppe, 5 euros les 4. Si il y a une enveloppe gagnante sur 4, combien j'ai de chance de gagner au moins un lot si je prends 4 enveloppes ? Pas mal non ?

Pour en savoir plus sur le vide grenier, c'est ici

A bientôt !

La mystérieuse Carotarêve. illustration
Publié le mardi 04 mai 2021

La mystérieuse Carotarêve.

Le texte qui suit est le résultat d'une écriture collaborative de plusieurs membres. Il a été imaginé dans un jeu de cadavre exquis réalisé à travers notre site internet.

Chapitre 1 - Une impression de déjà vu

Une forme floue flottait et se déformait. Allongée ou arrondie, orange ou bleue, elle ondulait dans un brouillard. Un rayon de Soleil... le chant d'un oiseau..., le réveil qui sonnait...qui sonnait ! L'école !. Un bond hors du lit, un saut dans des vêtements. Mais au fait, il n'y a pas d'école le lundi de Pâques. Aprés ce réveil tourmenté qu'Alice prenait son petit déjeuner en repensant à son rêve. Abeilles en As de pique, Oeuf géant violet et bleu... Carotarêve. La Carotarêve. Le nom restait mais impossible de se souvenir de ce qu'était... une Carotarêve Le soleil transperçait les fenêtres, il semblait faire doux dehors... et puisqu'il n'y avait pas école aujourd'hui Alice décida d'aller enquêter dans le jardin au sujet de cette fameuse Carotarêve... Quelle ne fût pas sa surprise quand elle ouvrit la porte et découvrit que la couleur et la forme des arbres, de l'herbe, de la nature semblait bien plus étincelante qu'habituellement... Elle s'avança toute éblouie par tant de beauté.. elle se dirigea vers un curieux personnage qui se tenait là, assis sur un banc, les jambes croisées et qui la regardait... Il était extravagant mais semblait porter en lui un savoir ancestral... Après avoir fait la connaissance du curieux personnage assis sur le banc Alice lui proposa de faire le chemin ensemble jusqu'à l'école pour retrouver son amie Rebecca... Il s'agissait de Monsieur Elmer Waterfall, un instituteur, bien malicieux... qui devait remplacer l'enseignante alors en arrêt maladie à cause d'un satané virus... Il savait beaucoup de choses sur les rêves, les carottes, les lapins... Et même sur les virus ! Il expliqua à Alice que contrairement aux pangolins, les lapins ne peuvent pas être contaminés, car ils bondissent si vite que le virus n'a pas le temps de s'y accrocher. On raconte que quelque part se trouvait un pays peuplé de lapins ayant le pouvoir de faire pousser des carottes aux vertues extraordinaires... Waterfall était convaincu de leur existence, et rêvait de les découvrir. Comme il rêvait de rencontrer ce peuple de lapins fantastiques, Alice et Rebecca eurent une idée. Elles firent des recherches sur internet pour en découvrir un peu plus sur ces lapins. Il fallait voyager loin, très loin, trop loin pour les rencontrer.... "mais... si on les faisaient venir à nous !" s'exlama Alice. "Papa a du grillage à la maison, on peut faire des lapins en grillage, le recouvrir de papier mâché, et faire une exposition de lapins dans la cour de l'ecole" Cinq minutes plus tard, elles avaient fabriqué 3 lapins en papier mâché : Norbert, qui mesurait 35cm était de loin le plus grand et était d'un rose flamboyant. Roberta, avec ses 12cm était coloré d'un vert violet. Charly, ne mesurait que 5cm et était bleu, le plus beau des bleus. "Allons les porter à l'école". Alice, Rebecca et Waterfall prirent chacun un lapin pour les emmener. En chemin Waterfall leur demanda : "Vous pouvez m'expliquer comment ces lapins en papier vont nous permettre d'aller à la rencontre des lapins fantastiques ? je n'ai pas bien compris".

Chapitre 2 - Le Lapin parlant de l'école

Toujours troublée par la Carotarêve, Alice a donné rendez-vous à son amie Rebecca devant l'oeuf géant préparé par le comité des fêtes, devant l'école. Alors qu'elle lui parlait de son rêve bizarre, le lapin planté devant l'oeuf s'est animé et se mit à parler. Un lapin...un minuscule lapin...blanc...tout blanc...qui parle. C'etait peu commun. Et ce lapin, il bondissait partout, comme un ressort ! "Mais qu'est ce qui te fais tant bondir ?" Demanda alors Alice. Le lapin lui repondit toujours en bondissant : "c'est l'excès de chocolat, mais attention pas n'importe lequel, le chocolat au lait !" Plus il mangeait du chocolat, plus il sautait haut ! Si haut qu'il etait arrivé sur le toit de l'école ! Alice et Rebecca étaient stupefaites ! Comment allait-il descendre de là haut ? C'est alors que le lapin sorti de son oreille une carotte. Il la frotta très et dit : abracarotte : donne moi un parachute !" Comme par magie, un sac à dos poussa sur le dos du lapin" Éberlués, Alice Rebecca et Waterfall posèrent leur lapin en papier mâché par terre. Waterfall se gratta le front en disant "Ça alors, vous aviez raison. Je n'aurai jamais cru rencontrer un lapin magique en apportant du papier mâché ici." Le lapin sauta alors du toit de l'école, il ouvrit son parachute d’où s'échappaient des fleurs qui formaient une traînée derrière lui. Alice était stupéfaite. Un peu embarrassé par le regard étonné des passants, Waterfall s’éclipsa en lançant un bref "hum hum, je revient tout de suite, j'ai un truc à faire".

Chapitre 3 - La forêt multicolore

Revenant à la réalité, Alice dit au Lapin : "Je veux savoir ce qu'est la Carotarêve.". Ce à quoi la lapin répondit "Tu veux savoir ce qu'est la Carotarêve, je ne peux te le dire. Mais je peux te montrer le chemin vers la forêt multicolore". C'est alors que les nuages se mirents à onduler, parfois oranges ou bleus, parfois allongés ou arrondis. Le lapin ajoutait d'une voix déformée en regardant sa montre à gousset "Le moment venu, faites attention à ne pas être en retard". Quand Alice et Rebecca comprirent ce qui leur arrivait, ils étaient dans une forêt peu banale... comment dire ? Multicolore. Rebecca et Alice se mirent alors en route dans la forêt multicolore, elles y rencontrèrent d'innombrables insectes et autres animaux tous plus filous et drôles les uns que les autres, jusqu'au moment où Ils rencontrèrent une vieille dame habillée tout de rouge. Alice et Rebecca décidèrent de lui parler afin d'en savoir plus sur cette mystérieuse forêt. La dame les invita à boire le thé car c’était une histoire beaucoup trop longue à raconter, cependant elle commença en chemin le début de son récit : A l'époque, elle rendait souvent visite à sa grand mère et adorait croiser tout ces animaux multicolores sur son chemin mais il faillait se méfier car tous n'étaient pas gentils et inoffensifs ils allaient d’ailleurs en faire l’expérience..... « Vous savez, leur dit elle, alors que j'étais jeune, belle et svelte, j'étais moi aussi l'héroïne d'un conte. Je sortais malgré les interdictions de mes parents et me promenais bien souvent dans ces bois avec cette tenue rouge assez voyante. Il est vrai qu'à l'époque elle me mettait un peu plus en valeur… » Elle continua ainsi des heures sans s'arrêter...Après bien des anecdotes inutiles, elle fini par dire : « Au fait, si un jour vous trouvez la Carotarêve, prenez garde. Quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe, vous ne devez pas… » Elle fut interrompue par l’arrivée musicale d’une grenouille qui faisait des claquettes tenant son chapeau d’une main et jouant avec une canne de l’autre. La vielle Dame s’arrêta net, en étendant les bras pour empêcher nos amis d’avancer. « Pourquoi fait tu des claquettes ? » demanda-t-elle. « C’est pour mieux t’amuser » répondit la grenouille qui masquait son regard en reposant lentement son chapeau sur sa tête. Sans quitter la grenouille des yeux, la vielle Dame sortait une fiole de sa cape rouge... elle la débouchait lentement... et en avala le contenu d’un coup. Un flash lumineux se produisit. La grenouille se transforma alors en loup, un tout petit loup qui faisait des claquettes avec un chapeau et une canne. On entendit alors un air de jazz. Brusquement le loup sauta sur Alice. Il la mordait au bras. Elle gesticulait. Il ne lâchait pas. Le pauvre carnivore était propulsé dans tous les sens accroché au bras d'Alice mais il ne lâchait pas. La dame en rouge sorti un sac à main (un Prada de très bon goût) de sa cape et se mit à frapper le loup pour tenter de le décrocher. Évidemment, ce n'était pas sans conséquences pour Alice. Pendant ce temps, Rebecca se demandait d’où pouvait venir cette musique de jazz. Alice souffrait plus des coups de sac que des morsures du loup et ne savait plus quoi faire. Elle tenta le tout pour le tout et mordit le loup. Il lâcha et s'enfuit. La vielle dame parti à sa poursuite et disparut. La musique aussi.

Chapitre 4 - Cascades à répétition et poissons d'avril

Rebecca marcha sur un oeuf ! Une oeuf aussi dur devait être fait de béton ! sans se casser, il se mit à rouler et Rebacca de glisser. Après plusieurs tours sur elle même, elle fini sa cascade dans la rivière. Alice sauta pour aller l'aider. Poissons volants, bulles géantes, algues écarlates et pêcheurs fous, cette rivière fourmillait d'étrangetés. Alice voulant attraper la main de Rebecca se sentit partir et se retrouva elle même les fesses dans l'eau et c'est qu'un tourbillon d'eau, de bulles, de mousse les fit tourner tourner tourner jusqu'à en perdre la tête Un pêcheur était assis au fond de l'eau et tentait d'attraper les poissons qui volaient à la surface avec une épuisette. Alice lui demanda ce qu'il savait sur la Carotarêve. Le pêcheur lui répondit "Sur la Carotarêve ? Je sais tout, c'est moi qui l'ai cachée". Alice et Rebecca étaient aussi soulagées qu'heureuse, elle allaient enfin tout savoir. C'est alors que les deux amis et leur compagnon lapin furent absorbés par une bulle géante qui les emporta dans le courant. De l’intérieur, ils n'entendaient plus ce que disait le pêcheur. Alors que la bulle s'éloignait, ils eurent juste le temps de remarquer, inscrit sur le sac du pêcheur, le nom de "Waterfall"...qui signifiait...qui signifiait..."Cascade"!

Chapitre 5 - L'embarras du choix

Sortis de la rivière on ne sait trop comment, nos amis furent séchés en un rien de temps par des papillons-seches-cheveux venus leur prêter main forte. Reprenant leur calme peu à peu, Alice, rebecca et le lapin blanc remarquèrent les 3 portes devant eux avec ce petit panneaux "Préférez vous avoir le choix ou l'embarras ?". Rebecca s'écria alors : "Il faut passer par cette porte ci !" Les 3 compères n'étaient pas d'accord sur le choix de la porte... Une porte en bois, ancienne, gravée, magnifique pouvait laisser penser que derrière se trouvait un lieu chargé d'histoire et de magie... La porte en fer quant à elle inspirait plutôt la froideur et les ténèbres... La porte en PVC donnait à penser à ... rien d'autre la neutralité... la normalité... et c'est vers celle-là que Rebecca voulait aller.... Alice et le lapin eux préféraient de loin la belle porte en bois.

Ils choisirent donc de se séparer et d’emprunter chacun la porte de son choix. Alice franchi la belle porte en bois. A peine l'eut elle franchie qu'elle se retrouva...comme dans l'espace. Dans le noir, sans ciel ni sol. Elle marchait sur de la poussière dorée. Un forme apparue au loin, elle se rapprochait? Quelques instant plus tard, Alice commençait à apercevoir une silhouette humaine. Alice compris finalement que c'était Rebecca qui arrivait. Rebecca avait emprunté la porte en PVC qui menait à l'autre bout du chemin. Les deux portes côtes à côtes du coté de la forêt étaient en fait séparées de quelques kilomètres du coté de l'espace.

En ressortant, les filles comprirent que les portes en bois et PVC ramenant au point de départ, il leur fallait utiliser la porte en fer. Mais lorsqu'elle entrèrent dans la porte en fer, elle arrivaient de l'autre coté de la porte en bois, dans la forêt. Mais si elles faisaient demi tout pour revenir dans la porte en bois, elle ressortaient à l'entrée de la porte en PVC. Mais ne rentrant dans la porte ne PVC, elle arrivaient dans le chemin spatial. Bref, les 3 amis décidèrent de n'utiliser aucune porte et de les contourner.

Chapitre 6 - La Carotarêve

Reprenant leur chemin, les 3 explorateurs avançaient dans la forêt. Le chemin était tortueux et chaque virage leur faisait découvrir, entre feuilles et branches, des créatures peu communes : un champ de cartes de trèfle, des abeilles en as de pique, ou des singes qui se tiennent à carreau. Mais finalement, alors que la foret semblait interminable, tout disparut soudainement. Le lapin blanc haussa un sourcil et leur dit "Nous y voilà. Nous sommes dans la clairière chocolatée". Il regarda sa montre puis la secoua. Un peu plus loin se trouvait un nid et dans le nid, aucun doute, la Carottage était là. Bizarre, obscure et sombre. Et voilà... aucun d'eux n'ayant eu raison sur le choix de la porte, bernés par les apparences, ils se trouvèrent bien stupéfaits ... devaient ils approcher, devaient ils la manger, la toucher? Rebecca toujours sur ses gardes ne pensait qu'à une chose... s'enfuir...

Chapitre 7 - Contre la montre magique

Mais Alice qui était beaucoup trop curieuse et surtout affamée, décida de croquer une feuille chocolatée alors que ses 2 compères lui déconseillaient fortement. Et crac la voilà qui croque cette feuille puis une deuxième, quand soudain le sol se mis à trembler et tout trois se regardèrent sans comprendre ce qu'il se passait. Rebecca se mis à hurler avant de prendre ses jambes à son cou en direction du carotarêve qui étais encore là quelques instants plutôt, enfin c'est ce qu'elle croyais car plus elle courait et plus le carotarêve s'éloignait. Était-ce le fruit de son imagination ou était-ce bien réel ? Pendant qu'elle courait elle ne se rendit pas compte qu'elle s'éloignait elle aussi de ses amis qui cherchaient encore une solution pour fuir ce monde chocolaté qui se dérobait sous leurs pieds. Lapin prit les choses en main et guida Alice, et les voilà bondissant de souches en souches en suivant tant bien que mal Rebecca, et à chaque souche passée, celle-ci fondait dans le chocolat. "Il faut aller plus vite Alice !!!" ... La montre du lapin de mit à sonner dans un "dring" qui rappelait le réveil d'Alice. "Vite, je vous avais prévenu, il est l'heure de ne pas être en retard. Partons avant que tous ça ne se termine en fondue au chocolat". Alice attrapa la Carotarêve et se mit à courir. Le "dring" se faisait de plus en plus fort, de plus en plus sourd pour devenir le son assourdissant d'une cloche. Tous ensemble il essayaient d'aller vers le son de la cloche, mais le sol tremblait et le clocher de l'église se fendait, penchait, comme s'il allait s'écrouler... ce n'est pas le moment d'être en retard hurlait le lapin, ses yeux le devançait, ses oreilles couchées en arrière il allait tellement vite qu'on ne lui voyait plus les pattes!!!

Après un moment à courir ainsi, tout le monde arriva aux 3 portes. La Carotarêve fut projetée dans la porte en PVC. Essoufflée, toujours en courant, Alice suggéra à ses amis de rentrer dans la porte en bois où débouche le chemin spatial. Et elle avait raison, sur le chemin spatial, ils croisèrent la Carotarêve qui était en train de rejoindre la porte en bois.

Chapitre 8 - Et ensuite

C'est alors que les nuages se mirent à onduler, parfois oranges ou bleus, parfois allongés ou arrondis. Une voix déformée leur dit, "Faites attention à ne pas être en retard". Alice et Rebecca étaient revenues à l'école. Ne sachant que faire de la Carotarêve, elle décidèrent de la cacher parmi les plantations. Les maîtresses ayant remarqué des choses étranges passèrent par là. Sans remarquer la Carotarêve, elles leur dirent : "Il était temps mesdemoiselles.... Vous avez failli être en retard... dans quel état êtes vous? à peine débarbouillées du petit déjeuner, des tâches plein vos vêtements... " Alice demanda où est Monsieur Waterfall, le remplaçant.. "Quel remplaçant, tu vois bien que toutes les enseignantes sont là..." Alice ne comprenait pas.... et demanda: "mais Madame Urluberlu.... elle est malade... le virus...?!" La directrice de l'école lui répondit sèchement: "quoi? de quel virus me parles-tu? files en classe!" "Mais, dit Alice interloquée, nous sommes le lundi de Pâques, c'est férié, il n'y a pas classe aujourd'hui". Alors qu'elle s'éloignait pour rentrer chez elle, elle remarqua l'étiquette sur le sac de la directrice, une étiquette sur laquelle était inscrit le nom de ... "Waterfall".

Revenir à la liste des articles